Introduction

Depuis le début de la guerre civile en Syrie, en acceptant 3,6 millions de Syriens, la Turquie a été le pays qui accueille le plus de réfugiés au monde. Les Syriens en Turquie ayant le statut de protection temporaire sont soumis à différents droits et obligations parce qu’ils n’ont pas le statut de réfugié. Largement dans les médias et dans l’espace public, le terme “réfugié” est utilisé pour les Syriens en Turquie. Donc dans notre article, nous les appellerons “réfugiés syriens” quand nous faisons référence aux Syriens en Turquie.

Les Syriens en Turquie ayant du statut de protection temporaire peuvent bénéficier d’une variété de services publics dans les provinces où ils sont enregistrés. D’un autre côté, ceux qui remplissent certaines conditions bénéficient de “l’Aide à la Cohésion Sociale” par l’Union européenne. Les nouvelles dans divers médias provoquent la manipulation d’information et la diffusion des fausses nouvelles sur les réfugiés syriens. En raison de cette désinformation, on pense que les réfugiés syriens ont priorité envers des citoyens turcs quand ils bénéficient des services publics, ils entrent à l’université sans examen et ils ne payent même pas de taxes.

La diffusion de fausses nouvelles a provoqué l’indignation du public et le lynchage social s’est manifesté de plusieurs manières. Le lynchage, qui se manifeste physiquement dans la rue, est devenu un outil de pression psychologique sur les réseaux sociaux. Les médias sociaux provoquent également la diffusion de fausses nouvelles et causent apparition de ces dernières dans les médias grand public en tant que nouvelles. L’émergence de cette désinformation est étroitement liée au décroissance économique actuelle. Les réfugiés syriens sont devenus le groupe cible pour personnes touchées par les récents problèmes économiques.

Dans cet article, nous examinerons d’abord le statut et les droits des réfugiés syriens. Ensuite, nous verrons comment des malinformations dans les médias conduisent à des tentatives de lynchage. Enfin, nous examinerons l’impact de l’économie comme raison du lynchage.

Accessibilité aux services publics des réfugiés syriens

La photo partagée sur réseaux sociaux qui réclame que les réfugiés syriens sont considérés comme des «patients légalement prioritaires» dans les hôpitaux.

La politique de réfugié en Turquie

Selon la Convention du 28 juillet 1951 et le Protocole de 1967, un réfugié est une personne qui se trouve hors du pays dont elle a la nationalité ou dans lequel elle a sa résidence habituelle; qui craint avec raison d’être persécutée du fait de son appartenance communautaire, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques; et qui ne peut ou ne veut se réclamer de la protection de ce pays ou y retourner en raison de la dite crainte. Cependant, la Turquie avait accepté la Convention de Genève avec la “limitation géographique”. En raison de cette limitation, il n’est possible d’accorder le statut de réfugié qu’aux immigrés des pays membres du Conseil de l’Europe.

Statut de protection temporaire

Selon la loi sur les étrangers et la protection internationale adoptée en 2013 en Turquie, une protection temporaire peut être accordée aux étrangers qui ont été forcés de quitter leur pays, qui ne peuvent pas retourner dans leur pays de départ, qui viennent aux frontières de la Turquie ou qui traversent les frontières de la Turquie afin de trouver une protection urgente et temporaire. Cette protection est appliquée aux Syriens en Turquie.

Syriens en Turquie avec statut de protection temporaire peuvent demander le permis de travail, profiter des services de santé à l’intérieur des frontières provinciales où ils sont enregistrés, s’inscrire dans les écoles aux niveaux primaire et secondaire, étudier dans les universités et demander d’être placés aux centres de logement temporaire six mois après la délivrance du document d’identité temporaire. Ce statut ne confère pas de passer à permis de séjour de longue durée. Ceux qui reçoivent un permis de travail sous protection temporaire doivent s’adresser à l’administration des migrations de la province dans laquelle ils sont enregistrés pour voyager entre les provinces. Les protections temporaires prennent fin individuellement si les personnes en protection temporaire sont acceptée dans le cadre de la réinstallation pour des raisons humaines ou vont au pays-tiers pour autre raison.

Visibilité des réfugiés syriens sur media

Selon des recherches qui examinent la perception des médias sur les Syriens, les médias turcs font des nouvelles sur les réfugiés syriens plutôt du point de vue des relations étrangères. Dans les nouvelles qui examinent les réfugiés de manière humanitaire, deux sujets ressortent: Les bonnes conditions des camps de réfugiés en Turquie et les mauvaises conditions des réfugiés qui tentent de s’installer en Europe.

En raison de la politique des réfugiés en Turquie, les Syriens ont été appelés de différentes manières. Au début des années 2010, les Syriens étaient considérés comme des “invités”. Le terme invité soulignait le fait qu’ils seraient de retour en Syrie. Après plusieurs années, les médias ont commencé à utiliser le terme “immigrants illégaux”.

Propagation des fausses nouvelles sur les réfugiés syriens

La photo partagée sur réseaux sociaux qui réclame que les réfugiés syriens sont plus privilégiés que les citoyens turcs.

Selon des recherches sur les perceptions des utilisateurs des médias sociaux concernant les réfugiés syriens, ces dernières sont considérés comme des personnes dangereuses. Ils sont censés être “lâches” en raison de s’échapper de la guerre. À côté de ces perceptions négatives, on pense que les Syriens ne paient pas d’impôts ou ils bénéficient totalement gratuitement des services publics.

Dans cet environnement, les malinformations se propagent en peu de temps, comme que les Syriens sont salariés par l’État, ils ont le droit d’entrer dans les universités sans examen, ils ne paient ni taxes ni factures et ne font pas la queue à l’hôpital. Quand nous regardons des fausses nouvelles, nous voyons qu’elles sont principalement basées sur des raisons économiques.

Tentatives de lynchage envers les réfugiés syriens

Lorsque nous examinons les médias sociaux en profondeur, nous voyons que deux perceptions sur les Syriens sont à la une. La première est que les Turcs sont au chômage à cause des Syriens et l’autre est que les Syriens sont sujets au crime, en particulier au vol et au harcèlement. Cependant, selon les données du ministère de l’Intérieur, entre les années 2014-2017, taux des crimes commis par les Syriens coïncide seulement 1,32% du total des crimes en Turquie.

Le discours de haine contre les réfugiés syriens, qui est clairement considérés comme la conséquence des problèmes économiques, est devenu plus fréquent. Par exemple, avec la diffusion des videos de Syriens célébrant le Nouvel An sur la place Taksim sur les réseaux sociaux, le hashtag #ÜlkemdeSuriyeliİstemiyorum (Je ne veux pas de Syriens dans mon pays) sur Twitter a été l’une des sujets répandues. On peut observer qu’à mesure que les fausses nouvelles sur les Syriens augmentent, la tension augmente également sur les réseaux sociaux. Les hashtags comme #SuriyelilerSınırDışıEdilsin (Les Syriens soient expulsés) sont les plus grands exemples.

Effets des réfugiés sur l’économie

Selon des études, il y a eu des effets positifs et négatifs des Syriens sur l’économie turque. En fait, les effets positifs sont en faveur des capitalistes et les effets négatifs sont contre les personnes à faible revenu. L’effet positif c’est qu’ils ont assuré la relance de l’économie surtout des secteurs de l’alimentation et des services. D’un autre côté, le fait que Syriens travaillent à des salaires très bas les a rendu plus préférables. Cela a poussé les Turcs au chômage à développer l’agression contre les Syriens. Des problèmes similaires sont observés dans les prix de location. Les réfugiés syriens ayant des problèmes de logement peuvent se contenter de prix élevés. L’augmentation des prix de location a poussé les Turcs à prendre position contre les Syriens.

Les réfugiés syriens comme main-d’œuvre bon marché

Quitter leur travails en Syrie a été l’un des problèmes les plus grands pour les réfugiés syriens venant en Turquie. Cette situation des réfugiés est attrayante pour les employeurs en Turquie. Parce qu’ils préfèrent les réfugiés syriens qui sont prêts à gagner moins que les travailleurs turcs qui travaillent déjà à des salaires inférieurs aux normes humanitaires. D’autre part, il est plus facile pour les employeurs d’éviter les paiements d’assurance lorsqu’ils emploient des travailleurs syriens.

C’est pour cette raison que les travailleurs turcs au chômage ont ciblé les Syriens à cause des employeurs qui préféraient les réfugiés syriens. En fait, même si la raison de la perte de leur emploi n’est pas les réfugiés mais la crise économique, ils ont tenu les réfugiés pour responsables.

Dans le Graphique 1, les taux de relations entre perte d’emploi et réfugiés aux yeux des habitants de quatre villes différentes sont indiqués. Selon les recherches, le plus grand effet des réfugiés sur le marché du travail est observé à Hatay et à Şanlıurfa avec 18% et 16% derespectivement de pertes d’emplois. Bien que le taux de perte d’emplois soit le plus bas des Kilis, selon le Graphique 1, tous ceux qui perdent leur emploi considèrent les réfugiés comme la raison de la perte de leur emploi.

Graphique 1. Relation entre perte d’emploi – réfugié (%)

Source: Impact Économique des Réfugiés Syriens en Turquie: Une Modélisation Synthétique

Problème de logement des réfugiés syriens et prix de location

Réfugiés qui quittent leurs maisons en Syrie étaient une “opportunité” aussi pour les propriétaires en Turquie. Les réfugiés qui ne trouvent pas de logement sont prêts à accepter les prix élevés. Donc ils sont prêts à payer plus que les Turcs. Pour cette raison, les Turcs ont eu des difficultés à trouver un logement et étaient obligés à vivre dans des maisons de pire qualité qu’ils ne pourraient normalement vivre. Même s’ils ne sont pas sans abri, ils ont accusé les réfugiés syriens pour la situation à laquelle ils ont été exposés. Pour mieux comprendre, nous pouvons examiner le Graphique 2 montrant la relation entre hausse du loyer et taux des réfugiés.

Graphique 2 indique la relation entre hausse du loyer et taux des réfugiés aux yeux des habitants de quatre villes différentes sont indiqués. Selon le Graphique 2, la quasi-totalité des quatre villes attribue la hausse du loyer au flux de réfugiés.

Graphique 2. Relation entre hausse du loyer – réfugié (%)

Source: Impact Économique des Réfugiés Syriens en Turquie: Une Modélisation Synthétique

Conclusion

Des millions des Syriens ont dû quitter leur pays et ont migrés vers des pays voisins. Le statut politique de cette migration variait d’un pays à l’autre. Turquie, qui acceptent des réfugiés seuls des pays du Conseil de l’Europe, a donné le “statut de protection temporaire” aux Syriens. Avec le mot “temporaire” qui signifiait qu’ils iraient bientôt, Les Turcs, qui avaient des problèmes économiques, ont été invités à être “patient”.

Cependant, en raison des problèmes causés par la crise économique et des capitalistes qui ont tenté d’obtenir des avantages des réfugiés syriens, les Turcs ont commencé à avoir une rancune contre les Syriens. Avec l’influence des fausses nouvelles qui émergent dans ce sens, il a été démontré que les Syriens ont un grand impact sur l’économie turque plus qu’ils ont en réalité.

Dans cette étude où nous avons examiné les facteurs qui contribuent à la perception des réfugiés syriens, nous voyons que l’orientation des médias et la situation économique créent une “intolérance” au sein des citoyens turcs. Cette intolérance provoque des tentatives de lynchage sur de nombreuses plateformes, en particulier sur des réseaux sociaux. Notre suggestion est de mettre rapidement en œuvre des politiques d’intégration et d’essayer de supprimer la perception provocante des médias envers des réfugiés syriens.

CEVAP VER

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.